Les projets avec l'Agence nationale de la recherche, Erasmus + et Campus France

Agreenium/AgreenCamp

AgreeniumLa mise en place d’un dispositif commun d’enseignement numérique sous forme d’un campus virtuel partagé est une action-phare d’Agreenium depuis sa création. Dans ce cadre, le projet AgreenCamp a permis de mobiliser les membres d’Agreenium autour de la production de ressources numériques à destination des publics visés par l’Université numérique : étudiants français, étudiants étrangers, personnels en emploi.

Ce projet est financé dans le cadre de l’appel à projets ANR Initiatives d’excellence en formations innovantes numériques (IDEFI-N). Ainsi, d’ici à 2018, près de 500 heures de formation, représentant 14 modules de formation innovante dans cinq thématiques en agrobiosciences, seront disponibles et permettront de tester l’efficience de cours en ligne au sein du dispositif d’enseignement supérieur agronomique et vétérinaire français.

Ces thématiques sont :

  • Relations eau-agriculture dans les territoires
  • Agroécologie
  • Epidémiologie en santé animale
  • Agroalimentaire
  • Management stratégique de l’entreprise agricole

Ces parcours font appels à des outils et dispositifs innovants de formation, comme des jeux sérieux, des simulateurs et des livrets de connaissance. Les ressources numériques sont produites sous licence Creative Commons, ce qui en autorise le partage et la réutilisation libre pour tous les acteurs de l’enseignement et de la recherche. 

Ce programme permettra également de tester les méthodes de conception de cours en ligne sous forme de recherche-action en sciences de l’éducation. Cette expérience pilote servira à organiser la suite du développement de l’enseignement numérique à l’échelle d’Agreenium, l’objectif étant de concevoir des parcours de formation numérique diplômants dans les différentes thématiques d’agrobiosciences.

ASTEP

ASTEPLe projet A-STEP 2030 (Attracting diverSe Talent to the Engineering Professions of 2030) s’inscrit dans le cadre de ERASMUS+ Partenariat Stratégique (KA203) entre des institutions d’enseignement supérieures européennes soutenant l’innovation dans le domaine de la formation des ingénieurs (plus d’information sur le site https://www.astep2030.eu/en).

Ce projet vise à développer une démarche d’apprentissage innovante en accord avec les valeurs et motivations des apprenants. L’objectif est de les former aux compétences nécessaires en lien avec les défis sociétaux du développement durable. Il s’agit de créer un environnement d’apprentissage attrayant, d’encourager les jeunes à s’engager dans la formation des ingénieurs. La recherche s’organise autour de trois activités :

  • Déterminer les futurs rôles et compétences des ingénieurs pour assurer les défis de développement durable.
  • Étudier l’impact des valeurs et des motivations des jeunes, des étudiants et des apprenants adultes sur leurs futurs choix de carrière.
  • Développer de nouvelles pratiques de formation innovantes pour répondre à ces besoins.

Le consortium du projet comprend sept membres : ENSTA Bretagne (France), Dublin Institute of Technology (Irlande), Aalborg University (Danemark), Helsinki Metropolia University (Finlande), Universum (Suède), SEFI (European Society for Engineering Education) et BEST (Board of European Students of Technology) de Belgique. Le projet est coordonné par ENSTA Bretagne sous la responsabilité de Klara Kövesi. Le projet A-STEP 2030 a démarré en septembre 2018 pour une période de trois ans.


 

RIIME

Projet RIIMELe projet de recherche RIIME porte sur : « Les défis des formations scientifiques et techniques au Maghreb. Comment former une nouvelle génération d’innovateurs responsables ? ». Proposé à l'échelle du Maghreb, il porte sur les enjeux qui touchent l'enseignement supérieur et plus particulièrement les formations scientifiques et techniques face aux défis sociétaux et environnementaux contemporains. L’objectif général du projet est d’améliorer la contribution des formations scientifiques et techniques à la formation d’« innovateurs » responsables, conscients des grands enjeux contemporains. Ces innovateurs doivent développer des produits, des systèmes, des services à destination de l’industrie mais aussi de la société dans son ensemble en apportant des changements sociaux positifs. Pour l’équipe de RIIME, cela implique de repenser le rôle des ingénieurs dans un écosystème très large et d’apporter des améliorations à leur formation pour qu’ils soient plus sensibles aux besoins de la société, à ses usages, ses attentes et ses défis. Ce projet de recherche porte sur une période trois ans et il a démarré en janvier 2018. La Responsable du projet est Linda Gardelle. Le collectif de recherche est constitué de chercheurs issus de l’ENSTA Bretagne, du CREAD Alger- ENSM, de l’ENSEM Casablanca, de l’Université de Sfax, de l’ENI Sfax et d’un External Advisory Board, groupe de 5 experts venus du monde industriel et socio-économique.

PHC Maghreb (financé par le ministère français des Affaires étrangères, via CAMPUS France, le ministère algérien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère marocain de la Recherche et de l’Enseignement supérieur et le ministère tunisien de la Recherche et de l’Enseignement supérieur).