Annie Farrayre

Soutenance de thèse pour l'obtention d'un doctorat en Sciences de l'éducation - Formation des adultes 

L'expérience face à l'intuition et à l'émotion dans la décision clinique de l'infirmière.

Rôle de la posture "cognitivo-émotionnelle" de l'infirmier-ière face au "ressenti" éprouvé dans l'activité clinique d'orientation et d'accueil des urgences hospitalières

Jury

  • M. Philippe Mazereau, professeur émérite des universités, université de Caen-Normandie, rapporteur
  • Mme Christine Poplimont, professeure des universités, université d'Aix-Marseille, présidente du jury
  • M. Pascal Roquet, professeur des universités, Cnam, directeur de thèse
  • Mme Catherine Tourette-Turgis, maître de conférences, Sorbonne Université, rapporteure 

Résumé de thèse

Cette recherche qualitative identifie le rôle de l'expérience face à l'intuition et à l'émotion dans la décision clinique de l'infirmière d'accueil et d'orientation des urgences hospitalières. La problématique du rôle triple de l'expérience sur le raisonnement, sur la nature et le contrôle du « ressenti » éprouvé dans le feu de l'action est étudiée au travers de l'influence de la posture de connaissance face à l'expérience induisant l'acquisition et l'usage de savoirs explicites et implicites (Dewey, 2004) agissant sur le modèle opératif de pensée d'un professionnel (Pastré, 2011).La méthodologie, orientée par une posture théorique multi référentielle (Ardoino,1986), articule les approches de la décision en économie (Simon, 1983), en neurosciences (Berthoz, 2003 ; Damasio, 1995) avec les travaux sur l'intuition dans la pensée bi-systémique (Kahneman, 2016) et les approches du rôle cognitif des émotions (Livet, 2002 ; Rimé, 2009, Thievenaz, 2017). Des entretiens semi-directifs et d'explicitation (Vermersch, 1994) sont conduits auprès de vingt infirmiers-ères, de deux hôpitaux.Six propositions théoriques émanent des résultats. L'existence d'une posture « cognitivo-émotionnelle » face à l'expérience vécue dans l'action est découverte. Elle génère un mode et des modalités de raisonnement et d'élaboration d'indicateurs cliniques ou de savoirs d'action mais aussi un mode décisionnel à partir du vécu de l'expérience. Elle influence la nature « ressenti » qui est intuition ou émotion ou étonnement. Selon sa posture, l'infirmière cherche à confirmer son intuition. Elle cherche des preuves à son étonnement, régule son émotion ou renonce à prendre une décision, ou se protège de tout « ressenti ».

Mots-clés : 

expérience ; intuition ; émotion ; ressenti ; décision clinique de l'infirmière des urgences.